d’argan

Les dangers du sucre raffiné

Categories: Tags:

 

❖ LES DANGERS DU SUCRE RAFFINE ❖

Les dangers du sucre raffiné

 

Bien que le sucre blanc soit un aliment phare, il est d’un danger … Le sucre blanc est raffiné donc qui dit raffiné dit très très pauvre que se soit en oligo-élément ou en vitamines. Mais vous me direz où est le problème?

→ Le problème étant que les oligo-éléments interviennent dans le système de digestion (assez complexe) et en leurs absences, le corps puisera les ressources nécessaires directement dans votre organisme pour ensuite l’affaiblir … Tout à fait, vous l’aurez bien compris, vous consommez des produits qui vous affaiblissent.

 Voici quelques méfaits du sucre blanc sur votre organisme:

► Aigreurs d’estomac
►Système et défenses immunitaires affaiblis
Atténue l’odorat et endort les glandes salivaires
►Risques diabète et obésité multipliés
► Entraîne la stérilité
► Fatigue cérébrale (car le cerveau n’est plus alimenté en glucose)
► Le saccharose du sucre bitume le tube digestif à la manière de la cigarette avec le larynx
► Augmente les risques de cancer de l’estomac

►Sclérose en plaque, céphalées, …

 

 

 

Les dangers du sucre raffiné

 

✹ Allons plus loin dans notre réflexion …

Combien de personne de votre entourage souffre d’un trouble neurologique, d’une sclérose en plaque, de céphalées, de tumeurs cérébrales? Une études publiée dans le ‘New England journal of medicine’, montre une augmentation de ces maladies ces dernières années et dont la cause principale réside dans notre mode de vie et d’alimentation. Nous y prêtons peu d’attention lorsque soudain, un jour, vous devenez vous même un élément de statistique …

 

→ Une explication?

Eh bien … 80% de notre consommation n’est pas faite par nos propres mains, ni par le petit cuisinier du coin mais bien par les géants de l’agro alimentaire. Chaque jour, ils se concurrencent pour vous offrir des aliments tellement irrésistibles, on n’y échappe pas et on a toujours autant de mal à résister à ces mélanges tellement salés, gras et bien sucrés.

Maintenant, posez vous, réfléchissez, rendez vous compte que … oui … vous êtes accro. Ils ont réussis à kidnapper nos sens, qui étaient déjà assez sensibles. Bon, arrêtons le côté intrigue et paranoïa et cherchons à savoir où, comment et pourquoi?

 

→ L’évolution 

Jadis, les Hommes mangeaient pour assurer leurs survie mais aujourd’hui, ils ne consomment pas des aliments dont ils ont besoin pour mener à bien leurs journées de plus en plus longues et stressantes, mais uniquement ce qu’ils aiment.  Au fil du temps, nous avons perdu la notion du goût, elle s’est limité au ‘trop sucré’.

Bien que cette envie de sucre soit naturel chez l’Homme et ce, depuis toujours, cette envie sert d’alarme au corps lorsqu’il commence à se vider et comme nous le savons, les aliments sucrés (naturellement) contiennent une source importante d’énergie pour notre organisme.
A l’heure actuelle, nous consommons des aliments modifiés et fabriqués essentiellement à base de sucre raffiné et non naturel! Nous sommes soumis 7j/7 à la tentation, que l’on soit en Asie, en Afrique ou en Europe. Les rayons frais, surgelés, s’élargissent et le nombre de produits ont triplés, plus de choix, plus de parfums et on finit par manger plus qu’avant. Selon une étude, en 50 ans, nous sommes passés d’un bol alimentaire de 2100 calories à 3000 calories et de 5kg de sucré par personne à 50 kg (source:2010). Il est vraiment temps de renoncer à ce que les industrielles nous ont appris à aimer depuis nos premiers pas.

 

→ Conseil aux mamans

Dès 4 mois, la plupart des mamans fournissent une quantité importante de sucre à leurs bébés notamment par le biais des yaourts pour enfants, des céréales, du lait en poudre, … Généralement tout ce qui est destiné aux enfants est encore plus sucré dans le but de les satisfaire et les amener ensuite à en demander encore et encore.
Il est important d’éradiquer le sucre surtout dès la petite enfance, car le fait de consommer d’en consommer dès le plus jeune âge peut avoir des conséquences assez lourde à l’âge adulte, parmi elles: L’INDÉPENDANCE

 

→ Comment se passe le processus d’addiction au sucre?

Les industrielles ont extrait la molécule, qui est beaucoup plus actif et concentré, pour agir directement sur le sang et le cerveau, l’accoutumance devient dès lors beaucoup plus importante. C’est évident, si ils prenaient un bout de plante de coca par exemple, qu’ils la laissaient infuser pour ensuite l’intégrer à la préparation des aliments, le pouvoir addictif serait quasi inexistant. La source de l’addiction réside dans le fait de prélever directement la molécule.

C’est ce qui se passe concrètement dans nos assiettes, il y a une quantité importante de sucre, qui lui, agit déjà à la base sur notre circuit de récompense. On a extrait le sucre de son contenant naturel pour le concentrer dans nos aliments et c’est comme cela que l’on parvient à obtenir des plats, des biscuits, des confiseries avec un taux de sucre très élevé, bien au delà de ce que notre corps peut assimiler. Ceci provoque ensuite, une réelle décharge au niveau du cerveau (source: Ashley K. psychologue clinicienne qui étudie le lien entre l’alimentation et l’addiction à l’université du Mishiggan)

Le sucre active donc les zones de récompenses à l’exemple d’une drogue jusqu’à devenir une addiction. On en consomme, on en abuse et puis … on peut plus s’en passer. C’est un réel problème de santé public et il est temps de l’attaquer!

 

→ Pour aller plus loin …

Selon une étude du docteur David Ludwing publiée dans le « American Journal of Clinical Nutrition », une consommation excessive en sucre aurait le même impact que la prise de drogue et provoquerait donc une certaine dépendance au même niveau que la cocaïne jusqu’à provoquer des spasmes.

 

→ Quelles solutions?

Parler du problèmes est une bonne chose mais il faut également aborder les solutions à apporter afin d’éradiquer au maximum et progressivement, le sucre raffiné de notre alimentation.

■ 6 manières de remplacer le sucre raffiné:

Sucre complet (bio, certifié, composition vérifié. Consommation occasionnelle)
Le rapadura
Le miel (sans sucres ajoutés)
Le sirop de malt
Le sucre de coco
Le sirop d’agave
Plus rien

 Dans le prochain article, nous aborderons les solutions inspirées de l’aromathérapie pour vous aider à lutter contre l’hyperglycémie, les envies de sucre, le diabète et autre.

Faat’

‘Prenez soin de vous au naturel’


♦ Recherches basées sur les sources suivantes:

- « Le sucre ou la vie » de Bruno Kleiner
- « Le sucre, cet ami qui vous veut du mal » de William Dufty (attention, syntaxe un peu plus compliqué)

- Notes de la conférence à ce sujet, à Bruxelles, au courant du mois de novembre

Routine capillaire au naturel!

Categories: Tags:

❖ ROUTINE CAPILLAIRE 100% NATUREL ❖

 Routine capillaire 100% naturel!

 

Tout d’abord, il est important de définir son type de cheveux afin de choisir au mieux les produits qui conviennent. La routine capillaire suivante correspond à mon type de cheveux qui est ni trop sec ni trop gras.

  Cependant,  cet hiver, j’ai due légèrement modifié ma routine capillaire étant donné que c’était une réelle catastrophe pour mes cheveux due à un petit délaissement. En effet, le cuir chevelu avait tendance a être beaucoup plus gras que d’habitude, je sais que ça touche de plus en plus de personnes en ce moment, voici donc mes petits gestes au quotidien pour entretenir tout ça:

 

① BROSSER SES CHEVEUX:

Nous avons souvent tendance à négliger cet étape, mais sachez qu’elle est vraiment importante et ce, que vous ayez les cheveux secs, gras ou mixte. Le brossage va permettre de réguler le taux de sébum au niveau du cuir chevelu, de ramener un peu cet excès de sébum un peu partout sur la chevelure.

  Quand les brosser: 2 fois par jour maximum, c’est suffisant

 ✐ Comment les brosser: tête vers le bas, du cuir chevelu vers les pointes. Vous repositionnez votre tête droite et vous brossez ensuite sur les côtés et puis du front vers le bas. Un peu partout quoi!

 ✐ L’entretien de sa brosse: lavez la assez souvent avec un peu de bicarbonate de soude si il faut. Mais veillez à la laver et la sécher régulièrement

✐ Quel brosse j’utilise: j’ai tout simplement une brosse en bois de bambou qui me convient très bien (disponible chez Nature&Découverte à 9 euros). ÉVITEZ LES BROSSES EN PLASTIQUE!

 

② LE SHAMPOING:

   Il faut vraiment veiller à choisir un shampoing naturel voir ‘Bio’, c’est important pour l’entretien de vos cheveux. Je sais que beaucoup de personnes ont du mal à passer aux shampoings naturels parce que ça mousse moins qu’un shampoing ‘normal’ ou encore à cause de l’aspect ‘paille’ qu’ont nos cheveux après le délaissement du silicone mais parfois c’est l’accessibilité au niveau du prix qui bloque.

✐ Quel shampoing: Depuis mon passage au naturel, je consacrais pas mal de temps à réaliser mes propres shampoings mais par manque de temps, j’utilise les shampoings de la gamme Secret d’Argan (bonne compo).

Mais comme je vous l’ai dit, cet hiver, j’ai eu les cheveux relativement gras donc j’ai réalisé pas mal de shampoings ‘fait maison’ à base d’argile verte, de menthe poivrée ou de lavande vraie+ bois de rose. Dès que j’ai vu une légère amélioration, j’ai opté pour un shampoing à base de poudre de shikakai, véritable nettoyant mais surtout celle ci empêche l’excès de ‘gras’.

✔ Retenez de cela que ce ne sont pas les bulles qui nettoient vos cheveux!

✐ Quand se laver les cheveux: une à deux fois par semaine max!

✐ Comment les rincer: avec de l’eau légèrement tiède mais évitez l’eau chaude surtout si vous avez les cheveux à tendance gras et n’oubliez pas de masser!

 

③ LE MASQUE:

  Sachez que pour la santé de vos cheveux, les huiles végétales ne suffisent pas toujours. On fait donc appel aux poudres ayurvédiques. Les différentes poudres vont vous aider à gainer les cheveux, à les nettoyer et à les renforcer.

Quel poudre? en ce moment, c’est la poudre d’Amla que j’utilise pour renforcer les cheveux, empêcher leurs chute et relancer la pousse.

✐ Quand? j’essaie de me tenir à une fois toute les deux semaines étant donné que je fais des bains d’huiles une fois par semaine.

 

④ LES BAINS D’HUILES:

  Les huiles vont compléter mes soins à base de poudres, elles vont apporter les éléments nutritifs nécessaires. Pour continuer à réguler le taux de sébum au niveau de la racine, j’utilise de l’huile de jojoba et pour adoucir les longueurs, j’applique de l’huile de coco. Je laisse poser 1 à 2 heures maximum à raison d’une fois par semaine.

⑤ LE SÉCHAGE:

 À l’air libre!


 

 ► N’oubliez pas qu’à chaque soin, il est important de vraiment masser doucement et délicatement votre cuir chevelu. Soyez douces envers vos cheveux, ils vous le rendront. Sachez que les produits chimiques ne sont que des caches misères tôt ou tard le naturel revient au galop, autant s’y prendre dès maintenant!

 

‘Prenez soin de vous au naturel’

Faat’

 

Bio, naturel, quelle différence?

Categories: Tags:

Bio, naturel, quelle différence?

Bio? Naturel? Mais c’est quoi la différence …

A l’heure où le retour au naturel est de retour en force, il est de l’ordre de l’obligation de remettre à leurs place certaines dénominations, d’apporter une clarification sur celles ci et de les utiliser à bon escient et non à tord et à travers parce que oui … IL Y A UNE GRANDE DIFFÉRENCE!

UN PRODUIT BIO?

C’est tout simplement un produit de beauté, cosmétique, alimentaire, d’entretien dont au moins 95% des ingrédients sont tirés de végétaux, minéraux et dont 10% de la composition de ce produit doit être issu de l’agriculture biologique (sans OGM, pesticides, produits chimiques, …).
Les matières premières de ce produit dit ‘BIO’ répondent à une traçabilité obligatoire, suivie et contrôlée et cela va de la mise en terre jusqu’à son incorporation dans une formule. Tout cela répond à un cahier des charges strict garantit par les différents labels (faut il qu’ils soient de confiance) et également en conformité à la réglementation du réglemente européen. Le but étant de garantir une certaine propreté chimique du produit.

✘ Il est évident qu’indiquer sur ses produits l’inscription « BIO », sans aucune labellisation, est complètement illégal!

UN PRODUIT NATUREL?

Il s’agit comme le nom l’indique d’un produit extrait de la nature. C’est définit par des textes réglementaires qu’il faut veiller à respecter (d’où l’intérêt des laboratoires pour garantir l’absence de matières premières toxiques, allergènes ou autre). La labellisation qui garantit la propreté chimique n’a pas lieu dans ce cas. Le tout repose sur les compétences, l’expérience et le mode de fabrication du vendeur.

Il faut donc veiller à ne pas mélanger ces deux termes et les utiliser quand bon nous semble. Ceci est un message principalement destiné au client pour le tenir informé . Si on vous garanti qu’un produit est « BIO » alors demandez la référence du produit, les certifications d’origine/qualité ou encore les labels utilisés. Et si on vous garanti que le produit est naturel c’est à vous de juger, de vous informer sur la région dont sont issus les produits, les modes de fabrication, de vérification, …
Le terme « BIO » n’est pas simplement une marque ou encore un adjectif, c’est beaucoup plus complexe et surtout illégal si celui ci est mal utilisé!